Fabrication de la table d'orientation.

 

Début des travaux le 29 juillet  pour se terminer début septembre 2016.

Construction  d'une table d'orientation.

Parée d’un plateau en grès émaillé de 8 mm d’épaisseur et d’un socle composé de matériaux locaux comme des briquettes, des galets de l’Ariège et d’une croix Occitane issue de la briqueterie de Grépiac.


Installation d'une table de pique nique 

 

 

Août 2020

mise en place d'une table avec des bancs pour profiter du paysage de Venerque et des environs


TROU DE LA MITRAILLEUSE

LE TROU DE LA MITRAILLEUSE

Mise en oeuvre par Claude BARON-Roger DEJEAN.
Travaux en septembre 2022

De cet emplacement le tireur disposait d'un angle de tir compris entre « Lou Saut » et l'ensemble du pont sur l'Ariège.
Les pentes du « Pech », alors cultivées, constituaient un point d'observation dépourvu de tout obstacle.

 

Ici en 1944, l'occupant « SS » avait installé une mitrailleuse type
Maschinengewehr 42 communément désignée MG 42. Cette machine a tuer
tirait à jusqu'à 1000 mètres, des munitions de 7,92 mm, à la cadence de 1200
coups minutes.


L'ECLUSE DU MOULIN DE VENERQUE

Avec l'accord de la Mairie de Venerque les membres de l'association du patrimoine ont remis en valeur l'écluse du moulin de Venerque.

Début des travaux de nettoyage  le 16 mars 2023

FIN DES TRAVAUX DE MISE EN VALEUR DE L'ECLUSE LE 20 JUILLET 2023

Lien de la vidéo des travaux sur l'écluse

https://youtu.be/GotMgArlTPU

  • L’écluse

    Louis XVIII autorise la construction du Moulin le 20 janvier 1821. L’autorisation de la prise d’eau n’arrive que le 30 août 1829

    Cette écluse servait à amener l’eau de l’Ariège au moulin.

    À cause des risques d’inondations, le moulin ne fut pas construit à proximité de l’Ariège, mais sur le ramier entre les deux rivières (l’Ariège et la Hyse).

    L’idée retenue était d’alimenter le moulin avec les eaux de l’ Ariège et ensuite de les évacuer vers la Hyse.

    Il fut construit donc deux canaux : un premier entre l’Ariège et le moulin ; un second entre le moulin et la Hyse. Mais cela s’avéra bien compliqué à cause du faible dénivelé entre le moulin et les deux rivières ; notamment quand le niveau des eaux était très bas (à cause du peu de pente, le débit était insuffisant). Le problème se posait aussi lors des crues